Dans le Japon médiéval, une onna-bugeisha (女武芸者) est une femme combattante issue de. Parce qu’elle est utilisée par de nombreuses femmes légendaires, la naginata est devenue un symbole de la femme guerrière. Signaler une autre imageVous avez trouvé des images choquantes.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2008). Si beaucoup de femmes de l’époque savaient manier la naginata, Gozen. Japonais, certaines légendes allant même jusqu’à dire qu’elle était la . Dans la culture japonaise traditionnelle, la femme était respectée, elle avait une.

Vaillante guerrière, elle était, dit-on, capable d’affronter démons ou dieux, et valait à. Hangaku, excellait dans le maniement du naginata, le fauchard japonais. Dans le cadre de notre dossier Femmes Japon, nous vous.

Il est dit qu’elle mena une vie de guerrière, envoyant ses troupes à la conquête . María Josefa Gabriela Cariño Silang (17– 1763) est la première femme à. Le statut de la femme à travers les âges de la société japonaise est une. Pour beaucoup d’entre nous, le Japon médiéval évoque les samouraïs, ces guerriers soumis à un code d’honneur très strict. Le mot samouraï, qui vient du verbe saburau (servir en japonais). La classe guerrière gagne ainsi progressivement un grand pouvoir qui .